Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Sylvie, la fée des séjours Solo

J’ai rencontré Sylvie
Tralalala-Laire
Ses poètes en Berry
Et son cœur grand ouvert

Quel bon vent vous amène ? Sylvie a ouvert sa porte et vous pose sa question rituelle, comme si seul vous n’auriez jamais trouvé un tel havre de paix, les vents s’en sont mêlés, pour sûr…


Je rends l’hospitalité que j’ai reçue.
Sylvie a beaucoup voyagé, le commerce de l’imprimerie ça fait voir des villes et des routes. A chaque étape elle va chez l’habitant, même quand on lui réserve un hôtel elle décline « Je veux rencontrer les gens ». D’une maison d’hôte à une autre elle se forge deux idées : elle magnifiera un jour sa maison et sa porte sera grande ouverte.

La maison n’était pas à vendre, c’est pour ça que je l’ai achetée.
Avec son sourire communicatif elle vous raconte son histoire : cet homme discret et inaccessible, cette maison, l’œuvre d’une vie, qui va lui survivre, il le sait maintenant, il va bientôt partir et cette jeune femme robuste et souriante qui lui dit « Elle est si belle, je l’aime déjà » et à qui il dira oui. Alors qu’elle n’a pas l’argent, alors qu’il n’est pas vendeur.

Quel bon vent vous amène ?
Ce jour-là, la phrase était pour nous. Nous avions décidé la veille au soir à 22h30 de partir visiter la maison de Georges Sand et mon druide de mari avait choisi la maison d’hôte de Sylvie et réservé in extremis. C’est elle qui nous l’a dit : Vous savez hier soir à 23h j’avais décidé de bloquer mes dernières chambres pour me reposer un peu aujourd’hui. Mais il y avait votre réservation… Je parle de George, de ce que la lecture de sa vie m’a apporté, de ma volonté après la sortie de mon premier livre de venir m’imprégner de l’odeur des murs de sa demeure.

Je vous l’achète !
Sylvie est ainsi faite, intuitive, spontanée, généreuse. Nous laisserons Momig dédicacé sur la table et partirons rendre visite à la Grande Dame de Nohant. Quand nous rentrerons quelques heures plus tard, elle me prendra dans ses bras : « Je l’ai lu d’une traite, c’est magnifique, j’ai une amie poète qui voudrait vous rencontrer, cela ne vous dérange pas que nous y allions ensemble ? Et ce soir j’ai invité des amis artistes que je voudrais vous présenter ».

Rien n’est fait pour les gens seuls.
La vie en solo, elle connaît bien : longtemps amoureuse d’un homme très occupé, elle a principalement élevé seule sa fille et a traversé la vie avec son énergie et sa bonne humeur. « J’aime avoir à ma table des gens qui n’auraient pas l’occasion de se rencontrer. Briser la solitude c’est difficile, je me sens investie de cette mission. Je réserve quelques semaines par an pour les Solos et j’adapte tout pour que ce soit un séjour inoubliable : les thèmes, les prix, le format. Et puis bien sûr, j’associe les gens d’ici ». Et c’est vrai, chez Sylvie il y a toujours quelqu’un dans un coin pour vous rendre votre sourire.

J’aime le matin quand les gens descendent avec ton livre à la main.
Sylvie a gentiment posé mes livres sur ses tables de nuit, mes livres parmi d’autres, mes livres aux couleurs attirantes, aux poésies taillées dans la chair, aux mots envoutants. À chaque fois elle est heureuse de parler de notre rencontre, de sa tendresse pour les artistes, de sa volonté de faire de sa demeure un lieu d’échange et de rencontres.

Ici les alliances vont bon train.
Ses hôtes repartent avec les cadeaux qu’ils ont su se faire : un livre, un ami, un amoureux et surtout la promesse de revenir bientôt. « Je suis la marraine de cinq couples ! » dit Sylvie avec fierté. « Tout le monde aide sans même s’en apercevoir, c’est joyeux et magique. C’est la seule contrainte ici, préparer les repas ensemble ». Et elle fait des émules : depuis 2008, d’autres maisons d’hôte ont adhéré à son idée, les séjours « Solo » sont nés et se multiplient avec élégance.

Ce qu’elle a reçu, Sylvie nous le rend au centuple, à chaque instant.
Pour devenir grande elle s’est mise au service de tous.
 » Sylvie, la solitude, c’est quoi pour vous ?
– La solitude ? ça n’existe pas, pour peu que les vents s’en mêlent… »

Pour en savoir plus : Maison d’hôte Amphore du Berry

7 Réponses
  • loubradou Stella
    août 23, 2017

    Coucou ma douce Isabelle
    c’est amusant car je suis dans le sud et ne capte pas bien du tout et là…je te vois et sans grand espoir clique. La magie .
    merci à toi pour cette connaissance malheureusement je ne peux pas voir sa page mais ça donne envie.des bisous

    • Momig
      Momig
      août 30, 2017

      Quel plaisir de me savoir lue depuis ton havre de paix! C’est chez Sylvie que nous organisons le stage Lire-Ecrire-Vivre du 14-15 octobre. On va se régaler!!

  • LESPINEUX ELISABETH
    septembre 5, 2017

    Bonjour belle dame,
    J’ai, moi aussi, séjourné chez Sylvie pour organiser un Noël magique autour de toute ma famille, et elle m’a conseillé un de vos livres…..
    J’en suis revenue avec l’envie d’y retourner et, surtout,j’ai acheté votre livre « le ventre et la plume » et je l’ai partagé, encore et encore…..
    Merci pour toute cette féerie !

    • Momig
      Momig
      septembre 5, 2017

      Bonjour belle inconnue,
      Merci, merci pour ce message. J’aperçois à travers vos mots un peu du voyage des miens, au creux des mains, au bout des doigts, au bord des lèvres. Je viens animer un stage d’écriture et de connaissance de Soi chez Sylvie le 14 octobre prochain, peut-être aurai-je le plaisir de vous y rencontrer ?

  • François PELLETIER
    septembre 8, 2017

    Personne rare…..à tout le moins vous l’êtes…!
    Après deux séjours récents à l’Amphore du Berry, j’ai découvert un bout de France qui s’appelle le Berry. Au cours de ce voyage de proximité, loin des turbulences de la vie et des hoquets de notre monde agité, j’ai rencontré Sylvie, femme généreuse, aimante, toujours disponible. Que dire de son hôtel si particulier, où chaque soir, les dîners se prolongent autour d’un dernier verre. Rencontres, échanges, chacun se nourrit de de ses différences; n’est-ce pas là l’essentiel. C’est aussi çà le voyage, c’est rencontrer l’autre, les autres, tous les autres. Oui, chez Sylvie tout le monde vient, revient et, parfois aimerait bien rester plus longtemps. J’ai lu avec gourmandise votre dédicace d’affection pour Sylvie. Amoureux des mots, votre écriture est rare….j’ai beaucoup aimé. Merci à vous. Aurai-je peut-être le plaisir de vous rencontrer un jour prochain soit chez Sylvie ou sur Pont-Aven. Un dernier mot, Sylvie m’a beaucoup parlé de vous…..elle a bien fait..!

    • Momig
      Momig
      septembre 10, 2017

      J’y serai le we du 14-15 octobre. Ce sera un week-end un peu spécial car nous y travaillerons nos plumes et nos âmes… Vous joindre à nous peut-être ? Ce serait avec grand plaisir!
      Merci pour vos mots François, ils me vont droit au coeur…La route est longue mais elle est joyeuse quand on y sème des fleurs!!

  • balourdet marie
    novembre 1, 2017

    QUE DU BIEN CAR CHEZ SYLVIE ON EST HEUREUX ET CELA SE VOIT ET SE RESSENT DANS TOUS CES COMMENTAIRES

    MERCI SYLVIE

Qu'en pensez-vous?