Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Dessine-moi un blog…

Un lecteur m’a écrit cette semaine qu’il aimerait que je guide ses premiers pas de découverte du blog. Je vous avoue qu’il y a encore trois mois, moi non plus je ne savais pas ce qu’était réellement un blog. Je me prête donc bien volontiers au jeu.

Le mot est apparu dans le Petit Robert en 2006, et vient de l’anglicisme « web log » qui signifie littéralement « journal sur internet« . Je pourrais vous dire que j’écris des cyber-billets dans un cyber-journal, mais ce serait vraiment me tromper de combat. On a adopté depuis déjà bien longtemps tee-shirt, steak, week-end, footing, cool, fun, la liste est infinie, pourquoi pas blog.

Le blog n’est pas comme un tweet (un message court – gazouillis en anglais) ou un instagram (partage de photos ou vidéos), un media de l’immédiateté : vous n’êtes pas prêts de recevoir des choses qui ressembleraient à ça : #halte à la barbarie#Momig. Le blog est un lieu de partage entre vous et moi, plaisant à alimenter de mon côté (mes nouveaux articles ou portraits) et facile à commenter pour vous (commentaires possibles à chaque page). C’est typiquement le bon outil pour une écrivaine poétesse comme moi, une sorte de livre vivant où le flux entre nous existe et se partage.

Les blogs ont suscité dès leur apparition un réel engouement chez les artistes, qu’ils soient écrivains, dessinateurs, photographes, il en existe des millions dans le monde (la blogosphère). L’artiste y assure une auto-représentation de son oeuvre et de sa singularité. C’est une façon accessible de diffuser sa parole et son art, la grande difficulté étant de l’alimenter régulièrement. Tout se joue sur la qualité du contenu. Les articles sont présentés dans un ordre ante-chronologique, du plus récent au plus ancien, afin que le lecteur suive le fil vivant d’évolution artistique et de philosophie de vie.

J’ai reçu depuis trois ans un abondant courrier des lecteurs, des mots magnifiques que je découvre encore certains jours sur ma messagerie, un sourire de gratitude aux lèvres. Bien sûr que c’est essentiel, c’est grâce aussi à cela que je continue d’écrire. Ce sont des mots souvent écrits dans l’urgence d’une fin de lecture ou bien des mots plus calmes qui me remercient d’avoir glissé mes pas dans des pensées. Le blog donne maintenant la possibilité de partager cette émotion particulière avec d’autres lecteurs parce qu’en y écrivant ce que vous avez aimé, ce qui vous a touché, vous pouvez donner envie à quelqu’un d’autre de se mettre en contact avec vous ou de lire ce même livre. Un vaste bouche à oreille glissant sur la toile du net. Une communauté d’émotions.

On a aussi pensé à des petites attentions pour vous :
– on l’a conçu beau et simple pour que ce soit un plaisir de s’y promener (merci à ma jeune et formidable équipe! Leurs noms apparaissent dans la rubrique « mentions légales ». Si vous avez des projets, n’hésitez pas à faire appel à eux).
– en bas du blog, vous trouverez une rubrique « plan du site » qui vous détaille son fonctionnement ainsi que le contenu de chaque rubrique. C’est bien d’aller y faire un tour au moins une fois.
– dans la barre de droite (appelée aussi « sidebar »), vous pouvez inscrire votre adresse mail et recevoir mes nouveaux articles sur votre messagerie. Vous êtes ainsi directement alerté tous les deux nouveaux textes. C’est simple et gratuit. Et si vous souhaitez arrêter, il vous suffit de cliquer sur « se désinscrire » dans le mail que vous recevez.

Voilà, j’espère vous avoir un peu éclairé de mes quelques lumières. Quand les anciens systèmes s’effondrent, il faut en inventer de nouveaux. Je continuerai cependant aussi à écrire de beaux livres, parce qu’un objet d’art ne vieillit jamais. Beaucoup de lecteurs de mes livres m’ont dit aimer les prêter souvent, j’en suis très heureuse. Pensez aussi maintenant à partager le blog.

Avec toute ma tendresse,

ma flamme vous accompagne

Qu'en pensez-vous?