Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Un petit pas pour un long voyage

« Un voyage de 1000 lieues commence toujours par un premier pas », disait Lao Tseu, l’homme qui savait, comme personne, avancer sans faire de bruit. Il laissa peu de mots et une grande sagesse sur notre terre : la libre circulation des énergies.

Un petit pas est un mouvement, sans doute le plus petit qu’on puisse faire pour avancer et c’est pour cela qu’il est aujourd’hui le grand maître de ma vie.

On le sait peu, mais la méthode des petits pas est à l’origine une théorie de l’amélioration défendue par le Docteur américain Edwards Deming. Après la seconde guerre mondiale, il partit aider le Japon dans sa nécessaire reconstruction et sa théorie eut là-bas un tel retentissement que le monde asiatique lui trouva à la fois un nom, le Kaïzen, et une réussite à sa démesure.

Le principe est simple, il suffit de répondre à cette première question : Quel prochain petit pas puis-je faire pour atteindre mon but ?. Le but pouvant être de maigrir, de gagner son beau-frère au tennis, de trouver l’homme idéal, d’obtenir des bonnes notes en maths, etc… Et ne perdons pas de vue que si le pas semble petit, le but ne l’est jamais !

Chaque fois que nous n’atteindrons pas « le prochain petit pas » que nous nous serons fixé, ce n’est pas que nous sommes des « looseur », c’est que le petit pas était trop grand. Réduisons tout simplement la taille du pas. Quand ce petit pas est enfin franchi, même minuscule, la mécanique de la réussite entre en nous. Et tout naturellement, on aura tous envie de franchir le suivant, puis le suivant et ainsi de suite jusqu’à atteindre, sans douleur, le but recherché.
C’est infaillible, je vous le promets.

Le processus est simple et se danse comme une valse, 1-2-3, 1-2-3, … Une fois votre but délimité (ce qui est déjà une très bonne chose !) :

  • choisir le premier petit pas (1)
  • lancer l’action de le franchir et si vous n’y parvenez pas, pas de panique, revenez simplement à l’étape précédente en réduisant la taille du pas jusqu’à ce que vous puissiez le franchir (2)
  • quand le pas est franchi, alléluia, offrez-vous une petite récompense (3). Surtout ne la négligez pas, même si le pas à franchir était minuscule. Ce qui est important c’est de faire ressentir à votre corps et à votre esprit quelque chose de positif : youpi, j’ai réussi !!

En réalité, la seule difficulté de ce projet est de trouver le premier petit pas qui nous emmènera au but. Nous sommes tellement gorgés de réussites flamboyantes que notre cerveau n’est pas du tout habitué à cela. Pourtant l’enfant que nous fûmes savait d’instinct que pour courir un jour comme les autres, il suffisait dans un premier temps de se lever, puis de tenir debout, puis d’avancer d’un pas, puis de deux…

Quand nos mondes occidentaux en sont encore à chercher, attendre, espérer un héros, un sauveur, qui viendra sur son cheval blanc ou dans sa cape rouge, régler tous nos problèmes, je vous propose de prendre votre liberté et d’atteindre votre but avec le Kaïzen.

Je vous recommande la lecture du livre « Un petit pas peut changer votre vie, la voie du Kaizen » de robert Maurer en livre de poche.

A très vite!

4 Réponses
  • Evelyne Cherbit
    mai 23, 2017

    Un petit pas…
    Pour une petite bougie, le premier pas fut de s’allumer.
    Le second de se sentir brûler, éclairer, chauffer, réchauffer.
    Le troisième de jouir de sa flamme et d’en porter l’éclat unique.

    • Momig
      Momig
      juin 15, 2017

      Les petites bougies ne gardent rien pour elles. Elles donnent ce qu’elles sont, et ce don passe en lumière, sans laisser d’autre trace qu’un peu de suie sur les murs qui les accueillent.

  • Marie Riffault
    juin 30, 2017

    Je vais de ce pas … essayer. Merci. Et je vous tiens au courant.

Qu'en pensez-vous?