Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

C’est le premier, le tout premier

C’est toujours difficile une première fois : un premier cri, un premier regard, un premier pas, une première chute. Aujourd’hui j’honore ce premier article, premier petit caillou lancé sur les ondes du net avec à la fois de la joie et de l’appréhension.

J’ai déjà traversé la forêt obscure des mots pour y trouver mon chemin : un premier livre « Momig, la petite bougie » est né sous ma plume en 2014 et m’a tout doucement apporté, au-delà de la joie de sa simple existence, un nom qui me va bien et avec lequel je signe ce blog.

L’accouchement fut aussi difficile que pour mon premier enfant. Mais quand je regarde ce que j’ai reçu des centaines de lecteurs qui ont osé accueillir cette écriture singulière avec les yeux et le cœur grands ouverts, je sais que cette route est bien la mienne et qu’il faut simplement que j’aie le courage de la poursuivre.

Je parle de courage car il en faut beaucoup dans la vie pour trouver sa liberté : courage de prendre ses responsabilités, courage de dire avec respect, courage d’écouter avec bienveillance. C’est tellement plus confortable de se taire et d’endurer ou d’endurer et se plaindre : c’est ce que j’ai fait pendant longtemps. Et puis un jour tu n’aimes plus du tout ce que tu es devenue, tu te regardes et tu ne te reconnais plus : c’est moi cette femme aigrie ? Cette entrepreneuse épuisée ? Cette mère à bout de souffle ? Cette épouse qui ne sait plus aimer ?

Je me souviens quand les enfants étaient petits et que nous traversions des rues encombrées, nous leur disions « Si vous vous retrouvez seuls, n’ayez par peur, revenez au dernier endroit où vous nous avez vus, nous vous y attendrons ». C’est à cet endroit qu’un jour il faut revenir, l’endroit où tu as pris une route qui n’était pas la tienne et il faut le faire sans peur, avec humilité et bienveillance envers soi.

Cette route jalonnée de lectures et d’écriture, je vais tout simplement la partager avec vous. Peut-être aurez-vous envie de partager la vôtre avec moi, avec nous ? C’est tellement plus facile quand on se sent moins seul.

A très vite.
Avec toute ma douceur.

1 Réponse
  • Avatar
    Béa
    juin 5, 2017

    Bonjour la Petite Bougie,

    Fière d’écrire le premier, le tout premier commentaire. J’espère qu’il y en aura beaucoup d’autres derrière tous tes mots à toi.
    Longue vie à ce nouveau blog.

    Avec toute mon Amitié

Qu'en pensez-vous?